Aller au contenu

Cette semaine, Lucile conseille Audrey, qui n’arrive pas a lacher prise pendant l’acte sexuel.

  • par

Cette semaine, Lucile conseille Audrey, qui n’arrive pas a lacher prise pendant l’acte sexuel.

Temps de lecture: 4 min

«C’est complique» reste une sorte de courrier du c?ur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexite– et ou une chroniqueuse vous repond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle reste journaliste: ni psy, ni medecin, ni gourou. Elle avait seulement besoin de parler de les problemes.

Si vous voulez lui envoyer toutes vos histoires, vous pourrez ecrire a cette adresse: [email protected]

J’suis une femme de 28 ans qui vit en couple avec un homme formidable avec des annees dorenavant. Mais Il existe eu des passages a vide, une rapide separation, une libido inexistante et une cicatrice, une marque qui reste gravee dans ma tete et dans mon c?ur, dont je n’arrive jamais a me separer: y m’a jugee via ma facon de faire l’amour.

C’est rien, c’est tout bete, mais j’ai une conception de l’acte sexuel ou tous donne a l’autre. Or, lui considere que c’est a tous de reclamer votre que celui-ci veut afin que l’autre s’execute et ca me bloque! Il considere que je suis egoiste, gui?re a l’ecoute, c’est dur! Au bout de quelque temps de relation, il me disait qu’il se doit de surement me quitter et en tomber sur une autre si je ne suis jamais receptive a ce qu’il me demande. Ce n’est plus la situation, heureusement, mais j’ai desormais tel une pression.

J’ai 1 probleme, je le sais. Je n’aime jamais que l’on me demande quoi que ce soit. J’ai tellement l’impression de devenir nulle et d’avoir mal fait Lorsque l’on me demande quelque chose que je fais en sorte de penser a bien afin que bien soit parfait, afin d’effectuer plaisir aux gens que j’aime. Mais, au lit, ceci est reellement dur a gerer pour moi. Cela ose me demander d’effectuer des choses et, surtout, il boude si je les refuse. Alors que, moi, jamais je n’ose lui demander ou alors je lui dis que, s’il ne souhaite jamais, ce n’est jamais grave.

Au lit, il demande de faire des choses et surtout il boude si je les refuse

Nous faisons l’amour regulierement, mais je sens que, des fois, j’ai une telle petite chose dans ma tete qui m’empeche de lacher prise! Car j’ai l’impression que celui-ci «m’impose» SA sexualite, meme lorsqu’il est attentionne, calin, tout. Comme, s’il reste excite mais pas moi, apres qu’on a fera des caresses, il va vouloir se masturber. Ca ne me pose aucun probleme, mais je me sens «obligee» de continuer a le caresser car, sinon, si j’osais m’endormir, il m’en ferait le reproche. Or si je n’ai plus ou pas envie, j’ai envie de m’endormir comme ca, apres de belles caresses, mais je ne pourrais nullement.

Il a une libido plus intense et je ne lui empeche rien, mais je sens comme «obligee» et ca m’enerve.

D’autant plus que j’ai eu d’autres relations avant et je n’ai jamais eu ce probleme. Je prenais meme plus les devants car on ne me demandait rien.

On en a discute, il va i?tre fort a l’ecoute, mais je n’arrive gui?re a imposer les ressentis. Et lui, de son cote, il se sent a l’etroit etant donne qu’il n’ose plus rien me demander! Comment se bouger de la.

C’est effectivement un probleme de taille qui vous pousse a m’ecrire puisqu’il pourrait bien gangrener minimum a minimum la quotidien. Notre sexualite que vous partagez avec ce compagnon vous angoisse. Vous n’etes jamais sans savoir que l’optique d’une sexualite epanouie et partagee est de rapprocher le couple et de vous apporter bien-etre et meilleure connaissance de vous-meme. Or, dans votre sexualite actuelle, il parait que vous etes focalisee sur l’autre et que ses desirs et ses besoins etouffent nos votres.

Vous dites ce compagnon attentionne mais il a quand aussi deja ose vous reprocher la facon d’effectuer l’amour, insistant que i§a pourrait etre un motif de rupture. De meme qu’il parait vous imposer ses besoins, masturbatoires en particulier. Je comprends bien que ce contexte, malgre les sentiments qui vous animent, reste particulierement inhibant et c’est ainsi que commence un cercle vicieux ou vous jouez un role au dernier endroit ou vous devriez en jouer un: au lit (enfin comprenons-nous, a l’exception de jeux de roles coquins et consentis).

Nous sommes l’ensemble de uniques au lit. Et c’est un partenaire compatible avec nos particularites qu’il va falloir rechercher

A mon sens, vous n’avez aucun souci. Pas plus qu’une femme qui aurait des orgasmes particulierement bruyants ou le besoin de bien verbaliser. Nous sommes l’ensemble de uniques au lit. Et c’est votre partenaire compatible avec des particularites qu’il faut rechercher. Compatible et complementaire autant avec des petites manies du quotidien qu’avec des besoins et envies sexuelles.

Malheureusement ici, votre partenaire vous etouffe et le sexe est devenu une source d’angoisse. Vous vous forcez deja a acceder a ses desirs. Vous allez certainement me penser que votre n’est gui?re tellement se forcer que de vouloir faire joie a l’autre mais permettez-moi de citer vos propres mots:

«Je n’ai plus ou oas l’envie […] mais je ne peux pas…»

Et la, dans ces cas-la comme au sein d’ ceux ou vous faites l’amour avec une boule d’angoisse dans la gorge et la peur de mal Realiser, vous vous forcez. Et personne ne ferzu devrait pas se forcer a faire l’amour, comme aucun partenaire ne doit accepter de profiter de quelqu’un qui s’execute a contre-c?ur. C’est une forme de maltraitance, un manque total d’empathie et de consideration.

Vous vous etes convaincue voili  des annees que le probleme venait de vous. Cela n’en est rien. Vous avez juste votre propre vision de la sexualite, qui n’est jamais celle de ce compagnon. Peut-etre devriez-vous commencer a envisager que le probleme vient d’un manque flagrant de compatibilite et que tous de toutes vos efforts, autant intentionnes soient-ils, ne font que vous eloigner. Il n’y a pas tellement de solutions: puisque le dialogue ne semble pas tellement fonctionner, peut-etre faudrait-il avoir recours a 1 professionnel pour une therapie de couple ou peut-etre que le probleme est-il trop important ou trop profondement ancre pour en venir a bout et qu’une separation des chemins reste a envisager. Dans la totalite des cas, ne vous meprenez gui?re, la mal-etre reste comprehensible et ne doit nullement etre commande avec legerete. A terme, il pourrait etre la cause de souffrances plus graves encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *